F

Festival Longueur d’ondes : le palmarès 2018

Le festival Longueur d’ondes de Brest, qui célèbre chaque année la création radiophonique, s’est clôturé hier soir avec le palmarès 2018 des meilleurs documentaires et fictions dans quatre catégories.

Quatre prix, cinq récompensés : samedi 3 février, lors de la 15ème édition festival de la radio et de l’écoute Longueur d’ondes de Brest, les jurys ont fait leur choix parmi une sélection d’œuvres très différentes. Pour le prix de la création documentaire, catégorie « Grandes ondes », deux auteurs ont été distingués : Michel Pomarède d’abord, pour « 13 novembre 2015, mobilisation générale à l’identité judiciaire », un épisode de LSD, la série documentaire (France Culture). Cet épisode de la série ‘Montrez-moi une scène de crime ! » revient sur la longue nuit qui a suivi l’attentat et plus particulièrement sur le travail, minutieux et éprouvant, des policiers de l’Identité judiciaire. Un travail remarquable, réalisé par François Teste.

Mathilde Guermonprez ensuite, pour « L’autre mère » (Arte Radio), dans lequel elle retrace le long parcours d’adoption de son propre enfant, conçu par insémination artificielle par sa compagne. Les démarches sont difficiles : n’étant pas la mère biologique, la reconnaissance juridique de son statut de parent est compliquée, humiliante parfois. Une histoire personnelle qui raconte un véritable sujet de société.

Dans la catégorie « Petites ondes », c’est Claire Veysset qui remporte le prix pour « Pedro », un documentaire court et attachant sur un ouvrier noir qui refait les trottoirs de Lisbonne. « Tic, tic, tic », l’histoire de Pedro est introduite et ponctuée du son ininterrompu de son outil de travail. C’est précisément ce bruit qui a attiré Claire, qui conclut avec poésie : « Je ne lui aurai peut-être jamais parlé si je n’avais pas eu d’enregistreur pour lui prendre sa musique et ses mots. »

Le Prix Tout Court de la Société civile des auteurs multimédias (Scam), qui récompense des œuvres n’excédant pas sept minutes, a été décerné à Edouard Zambeaux pour son émission Périphéries sur les banlieues : écartée l’an dernier des programmes de France Inter après quinze ans de diffusion, elle devrait revenir en podcast grâce au financement participatif. Si vous souhaitez soutenir le projet, il vous reste six jours !

Enfin, deuxième distinction pour France Culture : la saison 2 de La préhistoire du futur, série conçue et réalisée par Benjamin Abitan, a remporté le prix de la Fiction radio d’humour, décerné par la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD). Récit radiophonique d’anticipation, les épisodes refont l’histoire de l’année 2017 en imaginant une invasion extraterrestre, la légalisation de toutes les drogues ou encore la calorie devenue monnaie unique universelle !

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *