I

Il y a dix ans s’ouvrait le procès de Michel Fourniret : son avocat raconte

Au micro de Magma, Pierre Blocquaux revient sur l’un des moments les plus marquants et les plus éprouvants de sa carrière.

« Personne ne sort indemne d’un tel procès. » Pour Magma, un podcast de Clémence Hacquart, Pierre Blocquaux raconte ces deux longs mois de 2008, aussi exceptionnels qu’éprouvants : il était alors l’avocat commis d’office du tueur en série Michel Fourniret. Comment défend-on un homme qui a violé et tué au moins sept femmes ? Et qui, de surcroît, ne veut pas être défendu ?

« On avait l’impression que, tous les matins, on nous déversait une poubelle sur la tête. »

Depuis sa rencontre avec Fourniret jusqu’au verdict, Pierre Blocquaux déroule ses souvenirs : les petits mots échangés avec le prévenu, la tension dans la salle qui se rompt subitement en fou-rire nerveux, les liens créés avec certains journalistes, les portraits des victimes au fond de la salle…  « La peine était connue avant le procès : il n’y avait pas d’enjeu judiciaire », confie-t-il. L’enjeu est donc ailleurs, dans tous ces détails qui s’impriment pour toujours dans la mémoire d’un homme et dans la carrière d’un avocat.

Nouveau rendez-vous mensuel sur l’histoire contemporaine, Magma propose des témoignages courts, bien réalisés et captivants.

Ça s’écoute comment ? 
Bien au chaud sous la couette…

CategoriesDocu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.