M

Making Obama, grande fresque d’un président en devenir

Making Obama est un podcast sur Barack avant qu’il ne devienne Président Obama. En six épisodes d’une heure, il narre les années Chicago de ce « garçon maigre au drôle de nom », de son arrivée sur place à ses premiers pas – et faux-pas – en politique.

Produit par WBEZ, la radio locale de Chicago, et animé par la journaliste afro-américaine Jennifer White, Making Obama est la captivante genèse du 44ème Président des États-Unis d’Amérique. En témoignent tous ceux et celles qu’Obama a côtoyé pendant ses vingt ans à Chicago : opposants politiques, collègues activistes ou avocats, proches ou mécènes… Barack Obama lui-même revient sur ses années formatrices, dans l’une de ses apparitions médiatiques depuis la fin de son second mandat.

Chicago, personnage à part entière

La thèse principale de Making Obama, à laquelle souscrit d’ailleurs l’intéressé (« My story would not have been possible anywhere else »), c’est que Barack Obama n’aurait pas pu devenir Barack Obama ailleurs qu’à Chicago. Le podcast revient en longueur sur l’histoire politique de la ville, agitée par des tensions raciales à vif. Après avoir été la première grande ville américaine à élire un maire noir (Harold Washington),  la ville tente, avec succès, de placer Obama dans sa lignée.

Non pas que l’intégration de Barack Obama au sein du South Side de Chicago, quartier majoritairement afro-américain, ait été aisée. En 1985, à 24 ans, il est recruté par le Developing Communities Project, une association regroupant plusieurs églises catholiques du quartier. Aide à l’emploi, au logement, à l’éducation… Obama est aussi bien organisateur que militant. Son rôle le confine aux coulisses : il est celui qui facilite les choses sans se mettre en avant, explique Jennifer White.

Cette dernière raconte sans détour les difficultés d’Obama à se faire accepter de cette communauté afro-américaine, marquée par le mouvement des droits civiques. Ce dernier est alors incarné par Bobby Rush, élu à la chambre des représentants et fondateur de la branche des Black Panthers de l’Illinois.

« Pas assez noir »

Lorsqu’en 2000, Barack Obama se présente contre Bobby Rush lors de la primaire démocrate à l’investiture pour le 1er district de l’Illinois, on lui reproche de ne pas être « assez noir », de ne pas venir du « quartier » (hood), lui, fils d’une mère blanche du Kansas, à qui il doit son drôle d’accent, et d’un immigré kényan.

Barack Obama sort vaincu de cette primaire, mais ça ne l’empêchera pas de faire sien ce South Side lors des victoires électorales à venir. Des victoires dans lesquelles il alliera un électorat blanc de gauche au vote afro-américain. L’une des raison de son succès, explique son chef de campagne aux sénatoriales de 2004, c’est que Barack Obama est à l’aise partout, tant dans le sud de Chicago que dans l’Illinois rural et blanc.

Autre facteur déterminant :  il est alors le seul membre afro-américain du Sénat américain. Enfin, son principal opposant de la primaire démocrate et son adversaire républicain sont tous deux handicapés par la sortie au grand public des détails de leur divorce – violence conjugale pour le premier, exhibitionnisme forcé pour le second.

Un grand podcast

Sans rien taire du parcours de Barack Hussein Obama, Making Obama est un grand podcast. À valeur historique et actuelle, il reconstruit avec de très nombreux entretiens et une réalisation d’excellente qualité le devenir d’un jeune homme inexpérimenté mais déterminé.

Un jeune homme dont l’héritage politique est aujourd’hui mis à mal par son successeur à la Maison Blanche… L’actualité offre une double résonance à Making Obama, ce dont joue Jennifer White en clôture du podcast, sans toutefois le politiser.

Ça s’écoute comment?
Quand on veut en apprendre plus sur la vie de Barack Obama, les États-Unis, ou simplement partir pour une aventure sonore, en anglais.

A découvrir aussi : En supplément, les trois épisodes de Making Oprah, dédiés bien sûr à Oprah Winfrey, satisferont les esprits insatiables.

CategoriesDocu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *