P

Podcut, la nouvelle « maison de podcasts »

A la rentrée, beaucoup de podcasts indépendants ont vu le jour… mais aussi un studio de podcasts : Podcut. On fait le point sur cette jeune structure aux grandes ambitions.

Un label, quinze podcasts. Pour son lancement à la rentrée, Podcut a vu grand. Parmi eux, on compte des émissions déjà en activité, comme Le Roi Stephen, qui ont été intégrées à la nouvelle structure. D’autres, comme Vite, un truc à mater sur Netflix, sont des projets véritablement lancés par Podcut.

Derrière le label, trois personnes bien installées dans le milieu du podcast français. Il y a d’abord Julien Loisy, fondateur de Podcastéo, un réseau d’entraide entre podcasteurs indépendants. Puis Fanny Cohen-Moreau, créatrice de Passion Médiévistes et active au sein de plusieurs initiatives qui visent à valoriser ce média : Podcastéo, bien sûr, mais aussi le collectif Les Moissonores. Enfin, SousX, podcasteur à L’Ecole des FAQ, vient compléter l’équipe.

Podcut, un réseau mais aussi un producteur

Pourquoi rassembler ces productions indépendantes dans une seule et même structure ? D’abord, pour la mutualisation des coûts : « L’hébergement des fichiers, du site web, le prêt de matériel ou de main d’oeuvre pour le montage, ce sont de petites économies qui font la différence quand on les additionne », explique Julien. L’argument économique n’est pas le seul en jeu : au sein de Podcut, les plus aguerris peuvent aider les novices pour la configuration du matériel, les techniques de montage, la création de visuels… 

Mais Podcut se veut aussi un producteur à part entière : « Pour Colombie : Combat des Berracas – qui évoque la place des femmes en Colombie, ndlr – on a vraiment accompagné Rebecca dans la structure de son documentaire », précise Fanny. « Est-ce qu’il est préférable de faire un épisode par interview ou un épisode par thématique ? (…) C’est le projet qui nous a demandé le plus de temps d’investissement, mais aussi celui dont nous sommes le plus fiers aujourd’hui. »

Les émissions sont variées : témoignages, talk, documentaire… Les co-fondateurs admettent ne pas avoir suivi de ligne éditoriale dans le choix des podcasts qu’ils accompagneraient. Au point, peut-être, de perdre un peu les auditeurs face à un catalogue aussi hétéroclite ? Au contraire, « nous essayons de faire en sorte que chaque podcast du label traite d’un sujet différent », explique Fanny. « Il y a, bien sûr, les classiques cinéma, tech et littérature, mais aussi d’autres plus originaux comme les années 80, le journal intime audio ou les règles », ajoute-t-elle, faisant respectivement référence à So 80’sPart en thèse et La Menstruelle.

Brand content et financement participatif : vers un modèle économique hybride

Le jeune Podcut a d’autres ambitions : le conseil en développement et la production de contenu pour les entreprises, notamment. Fanny, Julien et SousX souhaitent mettre leur expertise au service des marques qui souhaitent se lancer dans l’aventure podcastique. Du brand-content qui permettrait de financer l’activité du studio, comme le font Nouvelles Ecoutes, Binge Audio et Louie Media. 

Une autre source de financement possible ? Les auditeurs. Podcut a justement lancé un Patreon pour couvrir les frais de fonctionnement du label, notamment les achats de livres, jeux vidéos ou films pour les podcasts traitant de ces thématiques, ou encore les déplacements des membres du réseau. 

« Dans le cas ultime où nous atteindrions nos derniers paliers, nous aimerions organiser des concours de documentaires audio avec des prix qui couvriraient les frais de production », s’enthousiasme Julien. 

Podcut prévoit de grandir encore dans les prochains mois, avec un nouvel appel en janvier pour intégrer de nouvelles émissions. « Nous avons déjà reçu plusieurs sollicitations mais nous préférons prendre le temps de bien faire les choses », conclut Fanny.

CategoriesNon classé
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.