Actus

Les 10 meilleurs podcasts de 20206 min read

31 décembre 2020 4 min read

author:

Les 10 meilleurs podcasts de 20206 min read

Temps de lecture : 4 minutes

L’année 2020 n’a pas été mauvaise en tous points. Les plus chanceux.ses d’entre nous ont eu beaucoup plus de temps libre, et ont occupé ces longues heures de vide et d’ennui à écouter des podcasts. L’objectif était double : faire passer le temps plus vite, et se distraire de l’actualité anxiogène liée aux développements de la pandémie. Et ce n’est pas les pépites sonores qui ont manqué. Voici une sélection — subjective — des meilleurs podcasts de 2020, tous genres confondus, en français et en anglais.

Nice White Parents

Pourquoi les inégalités raciales persistent-elles dans les écoles publiques de New York ? Près de 70 ans après son abolition officielle, la ségrégation n’a pas perdu de son actualité. Dans Nice White Parents, une série documentaire de Serial Productions, la reporter Chana Joffe-Walt enquête sur le plus grand obstacle à l’intégration dans les établissements scolaires : les parents d’élèves blancs. Servis par une écriture exceptionnelle, les cinq épisodes déroulent une histoire aussi fouillée que passionnante. Le podcast sera même adapté à l’écran. A quand un podcast sur le système scolaire français ?

Faya

Même si, comme moi, vous n’êtes pas passionné.e de musique, Faya vous fera découvrir des musiques dont vous ne pourrez plus vous passer. Faire entendre ce sur quoi on se trémousse sur les dancefloors du monde entier, tel est l’objectif du podcast du nouveau studio Nique, la radio. Les deux premiers épisodes plongent dans l’histoire du rap ivoirien et de l’amapiano sud-africain. Il est encore temps d’ajouter des musiques à votre playlist de Nouvel an — solo, bien sûr !

California City

California City, c’est l’histoire folle d’une ville construite au milieu du désert, ou plutôt d’une gigantesque arnaque qui a duré 60 ans. En 1958, l’entrepreneur Nathan K. Mendelsohn a acheté 33 000 hectares du désert des Mojaves, une immense étendue aride en Californie, avec l’idée d’en faire une ville qui rivaliserait avec Los Angeles en termes de population et de dynamisme. Mais le résultat n’a pas été à la hauteur des ambitions. Ce qui n’a pas empêché différents promoteurs d’attirer des milliers de particuliers à California City, en les convaincant d’investir dans des terrains vendus 100 fois plus chers que leur valeur réelle. Beaucoup d’immigrés, victimes de ces méthodes de vente peu scrupuleuses, ont cru au développement fulgurant de cette ville nouvelle et y ont laissé leurs économies. Cette enquête passionnante d’Emily Guerin pour LAist Studios plonge les auditeur.ices dans le côté sombre du rêve américain.

Ou peut-être une nuit

C’est un sujet tellement difficile à entendre que peu de personnes en parlent. Les victimes se taisent car les prédateurs leur imposent le silence. Les autres font comme si ça n’existait pas. L’inceste est un des plus grands tabous de notre société. Charlotte Pudlowski, cofondatrice de Louie Media, a décidé, enfin, de briser le silence. Grâce à des témoignages de victimes et des chiffres qui font froid dans le dos, on prend enfin conscience de l’ampleur du problème. Dans Ou peut-être une nuit, la deuxième saison d’Injustices, la journaliste déroule une enquête délicate, bouleversante et nécessaire.

1619

Si vous croyez que l’esclavage est une histoire ancienne, le podcast 1619 vous fera voir les choses différemment. En 5 épisodes, cette production du New York Times explore l’impact de cette énorme entreprise raciste, sur laquelle l’Amérique s’est construite. Du combat pour une véritable démocratie menée par les citoyen.nes noir.e.s à la difficulté qu’ont les Afro-Américains à accéder à la propriété agricole, en passant par la violence capitaliste, l’esclavage a modelé l’histoire des Etats-Unis, et ses conséquences se font encore largement sentir aujourd’hui. Ce podcast de Nikole Hannah-Jones, merveilleusement réalisé, est tristement de circonstance, alors que l’année 2020 a été une fois de plus marquée par les violences racistes de policiers, aux Etats-Unis et en France.

Bleue comme Mars

Val est archiviste sur Mars. Alors que la planète rouge se dépeuple peu à peu de ses terriens, il essaie de sauvegarder la mémoire de l’exploration martienne en dépoussiérant les archives sonores stockées dans le centre. C’est l’occasion pour Camille Juzeau, autrice de la série Bleue comme Mars, de faire entendre les voix d’expert.e.s qui consacrent leur vie à explorer Mars, à comprendre son histoire et à travailler à la propulsion d’humain.e.s de chair et d’os dans ce gigantesque désert. En six épisodes, ce docu-fiction de Paradiso nous plonge dans un univers fascinant. Le sound-design et la musique de Flavien Berger, quant à eux, achèvent de nous émerveiller.

Asking for it

La fiction sonore est un exercice délicat. Il faut souvent faire un effort pour croire à ces histoires basées uniquement sur la voix et le son. Mais c’est sans compter sur le génie de la productrice Kaitlin Prest. Cette canadienne, hôte historique de The Heart, a récemment créé The Mermaid Palace, studio de podcasts résolument queer. Asking for It, une de ses premières productions, raconte l’histoire de Goldie, une jeune femme qui arrive dans la “Big City” et rejoint un groupe de rock indépendant. Elle tombe rapidement dans une relation toxique avec Coach, une femme plus âgée qu’elle. Asking for it est un podcast qui explore les violences de certaines relations amoureuses et montre la voix pour en sortir. Le jeu des acteur.ices, très réaliste, et le sound-design nous immergent entièrement dans la narration.

Qui est Miss Paddle ?

Judith Duportail se spécialise dans les histoires d’amour, souvent celles qui ne se passent pas très bien. Après son livre à succès L’amour sous algorithme, qui analyse la façon dont les applications de rencontre exploitent les faiblesses humaines pour s’enrichir, la journaliste propose avec Qui est Miss Paddle une analyse des relations toxiques. Dans un récit mêlant sa propre expérience et des interviews d’expert.e.s, elle dénoue les fils d’une relation d’emprise dont elle ne s’est pas encore complètement remise. Très bien écrit, le podcast saura retenir votre attention tout au long des six épisodes.

The Other Latif

Que feriez-vous si vous découvriez que votre homonyme emprisonné à Guantanamo ? Un podcast, sans doute. C’est ce qu’a fait Nasser Latif, reporter et à présent hôte de Radiolab, avec The Other Latif. A travers six épisodes haletants, il enquête sur cet homme mystérieux, son histoire et les raisons pour lesquelles on l’accuse de connivence avec Ben Laden. Démêlant le vrai du faux, il n’épargne pas le système judiciaire américain et ses limites, qui ont des conséquences graves sur la vie de dizaines d’hommes qui se trouvent dans une zone de non-droit, quelque part sur le territoire cubain. Une des meilleures productions de 2020.

Gardiens de la paix

Alex, policier à Rouen, découvre au hasard d’une maladresse de son collègue un groupe WhatsApp sur lequel ses co-équipiers échangent des propos ouvertement racistes, antisémites sexistes, homophobes. Dans Gardiens de la paix, un documentaire pour Arte Radio, Ilham Maad livre ces paroles telles quelles, glaçantes et révoltantes. Une procédure interne avait été lancée après qu’Alex avait déposé plainte. Mais elle stagnait. La médiatisation de cette affaire, à travers ce podcast et une enquête de Mediapart, aura au moins permis d’accélérer les choses : en octobre, le ministre de l’Intérieur a révoqué cinq membres de ce groupe WhatsApp.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.